FANDOM


Header Team Jeux Video Fandom

Bien que l'année dernière ait été riche en actualités, 2017 s'est avérée particulièrement intéressante pour la communauté vidéoludique, pour les développeurs et les joueurs, en bien comme en mal. Je suis FrenchTouch et avec l'équipe, nous avons décidé de revenir sur l'année en cours avant d'entamer la nouvelle.

FrenchTouch

Je trouve très difficile de parler de cette année car elle aura vraiment été déconcertante — entre des mastodontes qui passent inaperçus et des productions indépendantes se démarquant par leur contenu plus développé que celui de leurs analogues corporatifs, il y avait vraiment de quoi être surpris. La dissolution de Guerrilla Cambridge (MediEvil) et de Visceral Games (Dead Space), de nouvelles acquisitions des géants, l'indépendance d'IO Interactive (Hitman), de trois auteurs de chez Valve (dont ceux de Portal, Left 4 Dead et Half-Life, parmi lesquels se trouve un co-auteur de Psychonauts), Hidetaka Suehiro (The Last Blade) qui ouvre son studio, l'E3 et les Game Awards — congrégations qui n'ont d'intérêt que les performances absolument exquises de Devolver Digital et Josef Fares, je vous conseille vraiment d'aller voir ça.

EJV-05-aa

Resident Evil 7

2017 pour moi, c'était aussi beaucoup de jeux qui en valaient la peine, notamment : Resident Evil 7, sorti très tôt dans l'année, le jeu redonne vraiment toute sa gloire au survival horror en un battement de cil, tout le spectre est couvert par un gameplay qui se sert de la prise d'habitudes des joueurs pour passer de la tension, le suspense, l'horreur psychologique à la débandade gore et déjantée.

EJV-05-ab

Hellblade: Senua's Sacrifice

C'est aussi Hellblade: Senua's Sacrifice, un jeu d'action-aventure qui en plus d'être d'une variété délicieuse en y mêlant puzzle et hack 'n' slash, se veut être inspiré, d'une part par la mythologie nordique et de l'autre par les cultures celtes. Original dans sa présentation, du genre peu usité pourtant si intéressant qu'est la dark fantasy, le jeu est surtout abasourdissant d'un point de vue artistique : de vraies performances d'acteur, de la mo-cap, une trame narrative qui délivre parfaitement son histoire au joueur... Bref, mis à part quelques couacs dans la réalisation, à tester absolument.

EJV-05-ac

Cuphead

Enfin, il y a Cuphead — c'était prévu depuis longtemps, tout le monde s'y attendait et quand il est arrivé, il n'a déçu personne : un bon vieux jeu de plates-formes fun, avec des contrôles sensibles et un pep's visuel frappant. Ça ne déborde pas de contenu mais c'est bien assez pour rester jusqu'en 2018.

Sellieromain

EJV-05-ba

Super Mario Odyssey

EJV-05-bb

Horizon Zero Dawn

EJV-05-bc

Assassin's Creed Origins

EJV-05-bd

Call of Duty: WW2

EJV-05-be

Prey

L'événement le plus important est le grand retour de l'industrie japonaise du jeu vidéo avec le triomphe de Nintendo dont sa dernière console, la Nintendo Switch, s'est vendue à 10 millions d'exemplaires en quelques mois grâce aux succès critiques et commerciaux de Super Mario Odyssey, Splatoon 2 et surtout de The Legend of Zelda: Breath of the Wild, ainsi que le soutien des développeurs indépendants et des éditeurs importants dont Ubisoft et Bethesda. Ce fut aussi un triomphe pour les éditeurs japonais avec des jeux acclamés comme Nioh, Persona 5 ou Nier Automata.

Il y a aussi eu des événements importants du côté des développeurs et éditeurs occidentaux qui ont aussi connu des succès critiques et commerciaux avec de nouvelles licences comme Horizon: Zero Dawn ou Cuphead ou de licences déjà connues comme Assassin's Creed Origins qui a fait son retour après un congé d'un an ou Call of Duty: WW2. Sans oublier les rachats de studio comme Respawn Entertainment par Electronic Arts et le lancement de Private Division, le nouveau label de Take-Two Interactive pour les jeux indépendants.

Malheureusement, l'année 2017 a aussi eu son lot de mauvaises nouvelles avec le report du très attendu Red Dead Redemption 2, le départ de plusieurs personnes comme Bruce Straley de Naughty Dog, l'annulation de Scalebound ou Io Interactive qui est devenu un studio indépendant. Certains jeux qui étaient très attendus en 2017 se sont révélés être des déceptions dont le plus emblématiques est Mass Effect: Andromeda, qui a entrainé la fermeture de Bioware Montréal. Les ventes décevantes du Prey d'Arkane Studios et la fermeture de Visceral Games en octobre 2017 qui travaillait sur un jeu Star Wars narratif et linéaire ont déclenché des inquiétudes sur l'avenir des jeux vidéo uniquement solo au profit d'expériences multijoueur, obligeant plusieurs éditeurs dont Bethesda, Electronic Arts ou Rockstar Games à proclamer leur amour pour les jeux solo bien que ce dernier ait annoncé qu'il n'y aurait pas d'extensions pour le mode Histoire de Grand Theft Auto V. Le mois de novembre 2017 fut marquée par l'affaire des loot boxes dans le multijoueur de Star Wars: Battlefront 2 dont le modèle économique incitait au pay-to-win obligeant l'éditeur américain à retirer temporairement ces dernières suite aux pressions des joueurs et à la demande de Disney.

L'année 2018 s'annonce aussi comme une bonne année pour les joueurs avec les sorties de jeux très attendus dont Red Dead Redemption 2, Sea of Thieves, le remake de System Shock, Tropico 6, Detroit: Become Human, God of War, Crackdown 3, Metro Exodus ou Monster Hunter: World, sans parler des jeux qui n'ont pas encore été annoncés.

AngelYuko

EJV-05-ca

The Legend of Zelda: Breath of the Wild

EJV-05-cb

Fire Emblem Warriors

Côté Nintendo, on a été pas mal servis cette année. L'événement majeur de cette année reste la sortie de la Nintendo Switch, leur nouvelle console de salon et du dernier opus de la série Zelda : The Legend of Zelda: Breath of the Wild le 3 mars dernier. Ce dernier opus a assuré à lui seul la succès de la Switch en début d'année. Je ne vais pas parler trop en détails de Breath of the Wild puisque que j'en ai déjà parlé sur mon blog. La Nintendo Switch, quant à elle, révolutionne le genre de la console de jeu avec sa double portée : à la fois console portable et de salon, elle permet aux joueurs de rester immergés dans leur jeu où qu'ils soient. La console a eu un énorme succès et en a encore un puisqu'elle est régulièrement en rupture de stock.

EJV-05-cc

The End is Night

EJV-05-cd

Oxenfree

Outre le succès du dernier Zelda et le triomphe de la Switch, je n'ai pas été sans remarquer qu'une série commence à réapparaître en 2017 : la série Fire Emblem. Nintendo a bien remis sa série déclinante (qui je le rappelle aurait dû mourir en 2013 avec l'opus Awakening avant une mini résurrection en 2016 avec Fates, mais rien n'avait été annoncé depuis plus d'un an) sur le devant de la scène avec un Nintendo Direct lui étant consacré en février-mars 2017. Cette année nous avons eu droit non pas à 1 mais à 3 jeux de la série Fire Emblem pour 2017 : nous avons eu pour le mois de mai Fire Emblem Echoes - Shadows of Valentia, le remake du second opus de la série qui n'est jamais parvenu en occident, ainsi que Fire Emblem Heroes sur mobile et pour cette fin d'année Fire Emblem Warriors sur Nintendo Switch et New 3DS ainsi que l'annonce d'un opus inédit sur Switch prévu pour 2018. Même si Fire Emblem reste une des séries les moins rentables de Nintendo, je ne serais pas étonné de voir celle-ci prendre de l'importance dans les années à venir...

Et vous, qu'est-ce qui vous a le plus marqué en 2017 ? Qu'attendez-vous le plus pour 2018 ? Dites-le nous dans les commentaires !

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.