Fandom

Wikia Communaute Jeux video

Commentaires6

Realpolitiks - la critique

Sedali février 17, 2017 Blog utilisateur:Sedali
Header Team Jeux Video Fandom.jpg

Bonjour, je suis Sedali, membre de l'équipe Jeux vidéo mise en place par Hypsoline le 9 septembre 2016 et ce blog fait partie d'une série dédiée au média vidéoludique à laquelle contribuent tous les membres de l'équipe.


Aujourd'hui, 17 février 2017, sort Realpolitiks, jeu de stratégie développé par Jujubee et édité par 1C Company, et c'est pour cette occasion que je vous présente une critique du jeu.

Ce billet se veut être un aperçu de mes premières impressions sur le jeu, et non une présentation complète et détaillée du contenu de celui-ci. Je n'évoquerai pas les quelques bugs que j'ai pu rencontrer, ayant joué sur une version bêta et j'espère que ceux-ci seront corrigés pour la sortie.

Realpolitiks Gameplay Trailer (February 2017)-201:12

Realpolitiks Gameplay Trailer (February 2017)-2

Trailer du jeu

Realpolitiks est un jeu de stratégie et plus précisément d'un sous genre appelé Grande Stratégie. Ce genre de jeu place le joueur dans la peau du dirigeant d'un pays et lui demande de gérer tous les aspects de la gestion d'un pays, que ce soit l'armée, la gestion économique, mais aussi les relations internationales ou la gestion du bonheur des citoyens, le but étant dans la plupart des cas de réussir à créer le meilleur équilibre entre toutes ces données, pour être le pays le plus puissant en fin de partie.

553260 screenshots 20170216212958 1.jpg

Choix de la nation

L'une des forces des jeux de Grande Stratégie consiste en la variété très importante des nations qu'il est possible d'incarner, des États-Unis au Nigeria, en passant par le Luxembourg ou la Colombie, même l'État Islamique fait partie des nations jouables. Le joueur peut ainsi incarner l'intégralité des nations modernes, mais il existe également deux scénarios d'anticipation, dans lesquels il est possible d'incarner de nouvelles nations, avec un scénario commençant en 2050 et un autre débutant en 2222, en plus du scénario "actuel" qui prend place à partir de l'an 2020.

Il existe en plus pour chaque scénario un choix d'environ 8 nations qui disposent chacune de deux ou trois scénarios particuliers, en rapport avec le pays (par exemple en 2050, la Chine, divisée se voit proposer un scénario lui demandant de la réunifier).

Gameplay

Comme dit auparavant, on gagne une partie en étant le pays le plus puissant au monde en fin de partie, ceci étant déterminé par un système de score, qui peut être augmenté en réalisant des actions particulières. En cours de partie, les pays avec le plus gros score obtiennent certains bonus qui aident à leur développement.
553260 screenshots 20170216222954 1.jpg

Classement par score en milieu de partie. Je suis 2e !

Il est possible de gérer tout un ensemble de politiques du pays, qui prennent principalement la forme de « Projets », chacun d'eux ayant un coût, aussi bien en temps de construction qu'en ressources pour sa mise en œuvre et en entretien, les ressources nécessaires étant l'argent et des points d'action (PA). Un bon nombre de projets coûtent des PA en entretien, si bien qu'en fin de partie cette ressource s'obtient de plus en plus lentement si on ne désactive pas certains projets, donnant au jeu toute sa complexité.

L'aspect de politique extérieure est particulièrement bien réalisé. Il est possible pour chaque pays de mener des actions diplomatiques telles que soigner ses relations et tenter d'augmenter les affinités entre le pays du joueur et une autre nation gérée par l'IA, pouvant aller jusqu'à la formation d'une alliance entre deux pays ou plus, appelée « bloc », à condition que les relations entre les pays soient suffisamment bonnes, et que la puissance militaire de la nation faisant la demande soit assez importante comparée à celle de la nation recevant la demande. J'ai ainsi pu, jouant la France, diriger un bloc formé avec la Suisse, la Belgique et le Luxembourg.
D'autre part, il est possible d'entreprendre des actions d'espionnage, visant par exemple à influer sur la politique interne d'une nation étrangère pour la faire changer de type de gouvernement, ou encore tenter de détériorer ses relations avec le reste du monde, voire tenter de dissoudre le bloc qu'elle dirige.

De plus, des événements aléatoires peuvent survenir en cours de partie, tels que des alliances particulières entre nations, le peuple qui souhaite une action particulière envers un autre pays, des résolutions des Nations Unies, auquel le joueur peut participer si son pays possède l'un des 12 premiers PIB de la partie.

553260 screenshots 20170216222552 1.jpg

Des événements aléatoires peuvent survenir, tel que cette alliance des pays baltes

Il ressort de tout ceci un jeu qui peut paraître assez complexe, mais qui laisse une très grande liberté dans les actions du joueur et dans les possibilités de rejouabilité. De plus, bien qu'il n'y ait pas de gestion de la difficulté au sein même du jeu, c'est au joueur de se l'imposer lui même : il sera par exemple bien plus aisé de gagner une partie en jouant un pays puissant dès le départ tel que les États-Unis, que de jouer avec le Bhoutan.

Graphismes et ambiance globale

Si le gameplay est très fouillé, les graphismes sont quand à eux d'une très grande simplicité, le jeu ne faisant que se succéder cartes et menus, ce qui est très classique pour un jeu de grande stratégie, l'important est l'aspect de gestion et pas l'environnement visuel. La musique, quant à elle, s'accorde très bien avec le jeu et parvient à donner parfois un aspect presque épique à de simples cartes.

Conclusion

553260 screenshots 20170216224714 1.jpg

On sait donc comment Donald Trump dirige son pays !

Realpolitiks est un bon jeu de Grande Stratégie, il laisse une grande part de liberté au joueur, donnant vraiment une impression de pouvoir sur la nation que l'on contrôle. Pour un prix près de deux fois inférieur aux standards actuels du genre, Realpolitiks vaut très clairement le détour (et puis, rien que pour les images de dirigeants politiques actuels en train de jouer au jeu en guise d'écran de chargement, ça vaut le coup).

Merci à 1C Company de m'avoir offert une copie du jeu en bêta, ainsi que de permettre l'existence de cette critique !

Sedali
50#.jpg

Nan, mais les jeux de stratégie c'est mieux quand il y a pas beaucoup de données à surveiller, de toute manière.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard