Fandom

Wikia Communaute Jeux video

Resident Evil Wiki

37pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager


Le Resident Evil Wiki a été fondé par Mabuda le 9 septembre 2009 qui n'a jamais fait une seule modification sur le site après sa création et ne s'est plus jamais reconnecté. Le wikia fut repris plusieurs fois par d'autres utilisateurs, avec l'espoir de pouvoir le développer, ayant été laissé maintes fois à l'abandon.

Le wiki se concentre sur la saga Resident Evil, connue sous le nom Biohazard au Japon (バイオハザード,Baiohazādo), pionnière du genre Survival Horror sur console, développée et éditée par CAPCOM depuis 1996. La série est connue pour ses nombreux opus avortés ainsi que sa multitude de jeux explorant l'univers de la saga sous différents aspects vidéo ludique, allant des plans de caméra fixes au TPS, tout en passant par la vue FPS. Il s'agit de l'une des sagas les plus prolifiques de l'univers du jeu vidéo, avec 20 ans d’existence, 111 titres publiés et près de 70 millions d'exemplaires vendus à travers le monde.

Influences et Caractéristiques Modifier

Influences Modifier

Lors d'une réunion dans le studio de développement d'Osaka de CAPCOM, Tokuro Fujiwara appela Shinji Mikami, n'ayant uniquement réalisé jusqu'ici des jeux de niche pour la firme, pour lui confier la tâche de créer un jeu d'horreur utilisant les systèmes de Sweet Home, que Fujirawa avait précédemment réalisé sur NES. Le jeu Resident Evil (ou Biohazard au Japon) fut conçu pour faire peur les joueurs et créer une ambiance terrifiante dans un vieux manoir, tout cela facilité par la popularité croissante des consoles de salons utilisant les CD, permettant ainsi de stocker beaucoup plus de données que sur des cartouches.

Les influences des développeurs, scénaristes et artistes travaillant sur la saga, lui ont donné un certain cachet, lui permettant de se se renouveler en permanence. Si au départ les films de zombies étaient particulièrement reconnaissables en tant qu'influence majeure, d'autres films d'horreurs et d'actions apportèrent leurs touches à l'ambiance de la série. Si la saga des morts-vivants de George A. Romero (qui avait été approché pour réaliser une adaptation en film de la série avant que le projet ne soit transféré à Paul W.S. Anderson) était une influence non négligeable, on remarquera au fil des opus, des clins d'oeil à Massacre à la Tronçonneuse, Les Dents de la Mer, Frankenstein, Terminator, Matrix, Psychose, Les Oiseaux, Alien, Robocop, L'Exorciste, Jurassic Park, Nikita, Mission Impossible et bien d'autres encore.

Caractéristiques Modifier

La partie technique de la série est probablement ce qui a fait sa renommée. Le choix d'utiliser des angles de caméra fixes avec des décors en 2D pré-calculés fut un choix novateur sur console, déjà utilisé par Alone in the Dark (autre Survival Horror développé sur PC en 1992), permettant ainsi de montrer énormément de détails et d'avoir un rendu très réaliste pour l'époque. Ces plans de caméras participèrent grandement à l'ambiance horrifique du jeu, limitant la visibilité du joueur, donnant l'impression de jouer à un film, l'écran étant complètement vide de toutes informations relatives au jeu (aucun nombre indiquant le nombre de munitions, de soins ou l'étant de santé du personnage en bas de l'écran par exmeple).

Le joueur était d'autant plus troublé par ces perspectives, que les contrôles du jeu étaient très rigides, donnant l'impression de diriger un tank. Ce qui a rendu le jeu populaire est surtout le manque de munitions et de soins, ainsi que son inventaire limité (de 6 à 8 places selon les personnages sélectionnés). De plus, les sauvegardes ne pouvaient s'effectuer que dans des salles de sauvegardes, grâce à des rubans encreurs en nombre limité à utiliser sur des machines à écrire afin de sauvegarder la progression du joueur. Le titre fait aussi la part belles aux énigmes, ainsi qu'aux aller-retours entre les pièces afin d'utiliser des clefs pour pouvoir continuer à explorer les lieux. L'histoire des jeux contée à travers des documents disséminés à travers les lieux, rajoute une dose d'horreur, permettant au joueur d'avoir un aperçu de ce qui est arrivé aux personnes ayant traversées et vécues dans ces lieux avant lui et racontant leurs mésaventures.

La renommée de la saga vient également du doublage catastrophique du premier jeu, résultant du fait qu'aucune personne dans l'équipe ne comprenait l'anglais pour pouvoir noter toutes les erreurs et le jeu des acteurs, ainsi que de ses scénarios inspirés des films de série B, ayant une situation de départ assez classique.

Malgré cela, la mythologie de la saga est l'une des plus riche et des plus consistante de l'univers vidéo ludique. Sous fond d'eugénisme, de recherches, d'armes biologiques, de bioterrorisme, de pouvoir et de cupidité, l'action prend souvent place dans un cadre horrifique mettant en scène dans un premier temps, la société pharmaceutique Umbrella Corporation qui provoquera de nombreux incidents, qui seront explorés tout au long de la série.

Chronologie des titres Modifier

Le premier opus de la série Resident Evil débarque en 1996 sur Playstation, puis fut porté en 1997 sur Saturn et Windows. Cette même année, il sort en version non-censurée appelée Director's Cut sur PlayStation qui est dotée de scènes modifiées et d'angles de caméra différents. Bien que n'étant pas le premier Survival Horror, son succès fit grandir le genre et c'est ce dernier qui en inventât le terme.

Le second opus de la saga, Resident Evil 2, sort en 1998 sur Playstation. Il fut ensuite porté sur PC, Nintendo 64, Dreamcast, GameCube, Game.com puis vendu sur le PlayStation Network. Le jeu est très bien reçu, et il ne faudra que quelques jours pour que le jeu se vende aussi bien que le premier opus. Il restera une des meilleure vente de la saga, avec presque 5 millions d'exemplaires vendus sur PlayStation.

Le troisième volet de la série, Resident Evil 3: Nemesis, connu au Japon sous le nom Biohazard 3: Last Escape (バイオハザード3 ラストエスケープ Baiohazādo Surī Rasuto Esukēpu) sortira dans un premier temps sur PlayStation en 1999 puis sur Dreamcast, Microsoft Windows et sur GameCube. Le jeu est également disponible en téléchargement sur le PlayStation Network pour la PlayStation 3 et la PlayStation Portable.

Souvent oublié, RESIDENT EVIL CODE:Veronica fait pourtant parti des épisodes principaux de la série. Sorti sur Dreamcast en 2000 en tant qu'excuse de la part de CAPCOM pour ne pas avoir porté Resident Evil 2 sur Saturn pour les fans de SEGA, le jeu sera réédité dans une version X apportant son lot de modifications, et sortira sur GameCube, PlayStation 2, Xbox 360 et PlayStation 3.

Dans la foulée, CAPCOM édita Resident Evil : Survivor le premier jeu de la série à expérimenter la vue FPS (utilisant également le "GunCon45") en 2000 et sur PlayStation. Le jeu reçu de très mauvaises critiques, dû au gameplay beaucoup moins challengeant que les autres titres de la saga, avec des graphismes beaucoup plus pauvres et une durée de vie dépassant à peine une heure.

En 2002, le premier opus est adapté sur GameCube et subit une mise à niveau graphique, ainsi que l'implémentation de nouveaux éléments de gameplay et des pans de scénario ayant été retirés de la version originale. Le jeu est très bien reçu par la critique mais les faibles ventes obligeront CAPCOM à réorienter la série afin d'attirer de nouveaux joueurs.

Début 2003, Resident Evil 0 fut publié en Europe, après près de 6 ans de cycle de développement, qui obligea l’équipe à passer de la Nintendo 64 à la GameCube. Bien que Resident Evil 0 soit le 5ème titre de la série à être sorti, il s'agit d'une préquelle au premier Resident Evil.

Voulant expérimenter le multijoueur en ligne, CAPCOM développa la série des Resident Evil Outbreak #1 et #2, exclusivement sur PlayStation 2 en 2003 et 2005, avant de fermer les serveurs Américains en 2007. Le premier opus reçu de très mauvaises critiques en raison du manque du mode en ligne en Europe, ce qui était pourtant la promesse de base, et influa sur les ventes qui ne furent pas très satisfaisantes.

En 2005, après de nombreux projets annulés ou tout simplement renommé pour créer la licence Devil May Cry, Resident Evil 4 deviendra un des jeux les plus acclamés aussi bien par la presse spécialisée que par les joueurs du monde entier. Cependant, cet épisode marquera à tout jamais la saga, pour laquelle il sera considéré comme une révolution, mais qui divisera les fans de la première heure, jugeant le titre beaucoup trop orienté vers l'action, avec un gameplay beaucoup plus fluide, délaissant les zombies et l'histoire de base de la série. C'est aussi à cette période-ci que le créateur de la série Shinji Mikami, décida de quitter CAPCOM pour monter son propre studio de jeux vidéo.

En 2006, la DS hérite de Resident Evil: Deadly Silence qui exploite l'écran tactile de la DS tout en revisitant le premier jeu de la saga. Il est porté sur PSP et sur PlayStation 3 en 2006 et 2007 via le PSN. Le remake du jeu fut réédité sur Wii, en Juin 2009, sous le nom Resident Evil: Archives

C'est finalement en 2009 que Resident Evil 5 sortira sur PlayStation 3, Xbox 360 et PC. Le jeu sera considéré comme étant très orienté action, et très semblable à Resident Evil 4. Les critiques seront tout de mêmes très positives, et les ventes seront au rendez-vous, puisque le jeu est actuellement la meilleure vente de l'histoire de CAPCOM avec plus de 7 millions d'exemplaires vendus.

En 2012, Resident Evil 6 disponible sur PlayStation 3, Xbox 360 et PC et développé et édité par CAPCOM, divisera aussi bien les joueurs que la presse spécialisée. L'action est omniprésente, le jeu ne semble pas avoir d'identité propre et les contrôles aussi bien au niveau du gameplay que de la caméra, laisseront les critiques sceptiques. Malgré cela, le jeu devient la deuxième meilleure vente de CAPCOM avec plus de 6 millions d'exemplaires vendus. Cependant les critiques seront prises en compte par l'équipe de développement et les futurs projets seront influencés par les retours des joueurs mécontents.

CAPCOM introduira la même année la série des Revelations, avec le premier opus sorti au départ sur 3DS, basé sur un format épisodique convenant à une console portable. Le jeu ayant bien fonctionné sur ce support, avec des critiques positives grâce à un retour à l'horreur, il sera adapté en HD sur PlayStation 3, Xbox 360 et PC.

En 2015, Resident Evil : Revelations 2 continuera sur cette lancée sur PlayStation 3, PlayStation 4, Xbox 360, XboxOne et PC, où l'ambiance sera d'autant plus horrifiante même si certains critiqueront le format épisodique hebdomadaire que le jeu tentera d'explorer. Les critiques seront plutôt bonnes, même si le petit budget du jeu se fait ressentir dans les graphismes et les animations, et les ventes seront correctes.

Cette même année, le Remake de Resident Evil 2 fut officialisé par CAPCOM, suite à la demande des fans qui ne se tarissait pas depuis des années, mais sans plus d'informations.

Suivant la politique de CAPCOM de produire plus de remakes, la version de Resident Evil sur GameCube fut complètement remasterisée pour ressortir en Janvier 2015 sur PlayStation 3, PlayStation 4, Xbox 360, XboxOne et PC. Suivront en 2016, une version HD de Resident Evil 0 sur les mêmes supports. Resident Evil 4, 5 et 6 auront droit au même traitement mais uniquement sur PlayStation 4 et XboxOne.

Cependant, CAPCOM surprit tout le monde lors de l'E3 2016, où un trailer lors de la conférence de Sony annonça Resident Evil 7, avec un rendu très horrifique, en vue FPS et compatible PlayStation VR, annoncé pour Janvier 2017 sur PlayStation 4, Xbox One et PC.

La saga se décline également sous différents médias : films d’animations CGI, des mangas, des drama albums, des comics, des pièces de théâtres, voire des comédies musicales.

Lien vers le wiki : Resident Evil Wiki

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard